Non classé

La Méditation de l’Evangile du 11 Février

Évangile (Mc 7,14-23):

Il appela de nouveau la foule et lui dit: «Écoutez-moi tous, et comprenez bien. Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui pénètre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur».

Quand il eut quitté la foule pour rentrer à la maison, ses disciples l’interrogeaient sur cette parole énigmatique. Alors il leur dit: «Ainsi, vous aussi, vous êtes incapables de comprendre? Ne voyez-vous pas que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur, parce que cela n’entre pas dans son cœoeur, mais dans son ventre, pour être éliminé?». C’est ainsi que Jésus déclarait purs tous les aliments. Il leur dit encore: «Ce qui sort de l’homme, c’est cela qui le rend impur. Car c’est du dedans, du cœoeur de l’homme, que sortent les pensées perverses: inconduite, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur».

Car c’est du dedans, du cœoeur de l’homme, que sortent les pensées perverses: inconduite, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur».

Coeur-de-Jésus-par-Isabel-Piczek-1982-Eglise-Saint-Norbert-Orange-Californie

Méditons l’Evangile du jour avec le Père René :

 

 

Mercredi 11 février 2015

Grotte de Lourdes Mémoire de Notre Dame de Lourdes

  La Vierge Marie est apparue 18 fois à Bernadette   Soubirous, entre le 11 février et le 16 juillet 1858,   à la grotte de Massabielle, près de Lourdes. Elle    demande à Bernadette de devenir sa messagère et  de travailler, à sa manière, à la conversion des    pécheurs. Elle lui demande d’établir un lieu de prière et de pèlerinage. Elle lui confirme le dogme proclamé trois ans plus tôt par le Pape Pie IX: « Je suis l’Immaculée Conception ».Bernadette sera une humble servante qui s’efface quand l’Église accepte le message de la Vierge Marie. Aujourd’hui plusieurs millions de visiteurs, de pèlerins et de malades viennent chaque année, du monde entier, prier Notre-Dame de Lourdes, afin d’obtenir la grâce de la conversion et le soulagement de leurs épreuves.

« Du 11 février au 16 juillet 1858, par dix huit fois, la Vierge Marie est apparue à Bernadette Soubirous à la grotte de Massabielle. L’évêque de Tarbes et Lourdes permit le culte de Notre-Dame en ces lieux et une chapelle y fut construite. Depuis lors, des foules innombrables y viennent du monde entier. La mémoire de ces apparitions a été inscrite au calendrier romain en 1907. »

« Il est normal que Marie, mère et modèle de l’Église, soit invoquée et vénérée comme Salus Infirmorum. Première et parfaite disciple de son fils, elle a toujours fait preuve en accompagnant le cheminement de l’Église d’une sollicitude particulière pour qui souffre… En célébrant les apparitions de Lourdes, lieu choisi par Marie pour manifester sa sollicitude maternelle envers les malades, la liturgie re-propose justement le Magnificat…qui n’est pas le cantique de ceux à qui sourit la fortune. Il est le merci de ceux qui connaissent les drames de la vie et mettent leur confiance dans l’œuvre rédemptrice de Dieu… Comme Marie, l’Église porte en elle les drames humains et la consolation divine au long de l’histoire… Acceptée et offerte, partagée sincèrement et gratuitement, la souffrance devient un miracle de l’amour… » Benoît XVI, le 11 février 2010 (source: VIS 100212 520)

Mémoire de Notre-Dame de Lourdes. En 1858, trois ans après la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception, une toute jeune fille, sainte Bernadette Soubirous, contempla à plusieurs reprises la Vierge Marie dans la grotte de Massabielle au bord du Gave, près de Lourdes, devenue dès lors un lieu vénéré par des foules innombrables de fidèles. Dieu notre Père, parmi toutes tes créatures, tu as fait éclore Marie, la créature parfaite, «l’Immaculée Conception».  Ici, à Lourdes, elle a  prononcé ce nom et Bernadette l’a répété. L’Immaculée Conception, c’est un cri d’espérance : 
le mal, le péché et la mort ne sont plus les vainqueurs. 

 

 

La méditation du 6 janvier

En ce temps-là,Jésus vit une grande foule.Il fut saisi de compassion envers eux,parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger.Alors, il se mit à les enseigner longuement. Déjà l’heure était avancée ;s’étant approchés de lui, ses disciples disaient :« L’endroit est désert et déjà l’heure est tardive.Renvoie-les :qu’ils aillent dans les campagnes et les villages des environs s’acheter de quoi manger. »Il leur répondit :« Donnez-leur vous-mêmes à manger. »Ils répliquent :« Irons-nous dépenser le salaire de deux cents journées pour acheter des pains et leur donner à manger ? »Jésus leur demande :« Combien de pains avez-vous ?Allez voir. »S’étant informés, ils lui disent :« Cinq, et deux poissons. »Il leur ordonna de les faire tous asseoir par groupes sur l’herbe verte.Ils se disposèrent par carrés de cent et de cinquante.Jésus prit les cinq pains et les deux poissons,et, levant les yeux au ciel,il prononça la bénédiction et rompit les pains ;il les donnait aux disciples pour qu’ils les distribuent à la foule.Il partagea aussi les deux poissons entre eux tous.Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés.Et l’on ramassa les morceaux de pain qui restaient, de quoi remplir douze paniers,ainsi que les restes des poissons. Ceux qui avaient mangé les pains étaient au nombre de cinq mille hommes.

 

Méditons l ‘Évangile avec le Père Cristian